dimanche 27 septembre 2015

Mont Colombier

Une courte balade avec une partie finale taillée droit dans la pente : raide, nécessitant un peu de vigilance et à éviter par temps humide. L'arête Sud n'est pas plus dangereuse que l'autre voie, à ceci près qu'on a plus de chances d'y croiser le patou qui garde le troupeau de chèvres. Il y a beau y avoir un panneau indiquant qu'il n'est pas méchant et qu'il porte un dentier en mousse, on ne fait pas le malin quand il vous suit à quelques mètres dans le sentier !

Sommet du Mont Colombier


Accès : Grenoble > A41 direction Chambéry > Sortie 21 "Les Marches" > Chignin > D21 > Col des Prés > Aillon le Jeune > Aillon station > La Correrie > Le Couvent > Le Muret

Départ : Parking du Muret (indiqué par un panneau en bois)

Itinéraire :
 => Parking du Muret (1180m, 9h25)
 => Col de la Cochette (1694m)
 => Mont Colombier (2045m, 11h05 à 11h20)
 => Chalet de Rossane (1738m, 11h55)
 => Col de la Cochette (1694m, 12h05)
 => Parking du Muret (1180m, 12h45)

2h d'ascension et 1h30 de descente pour un dénivelé de 865m.

Du parking, remonter la piste en direction du col de la Cochette. Suivre attentivement le balisage en choisissant le chemin direct plutôt que celui de la piste. On finit par rejoindre le GR dans la forêt dont on sort alors que l'on arrive au pied de l'alpage du mont Colombier. Arrivé au col, on peut choisir l'itinéraire direct en gravissant la très raide arête sud ou le passage par le chalet pastoral. Le final de l'ascension n'en sera pas moins pentu.

La descente, par l'un des deux itinéraires, nécessite de la vigilance. Le retour depuis le col de la Cochette s'effectue par l'itinéraire de l'aller.

De belles couleurs d'automne

Et une nouvelle fois, une mer de nuages

Arrivée au col de la Cochette

Ascension de l'arête sud. En face, le Roc de Praz Renard

Toujours durant l'ascension : la pente est raide

Vue au sommet du Mont Colombier

La mer de nuages laisse apparaître la vallée en-dessous du Mont Colombier

Vue sur Aillon le Jeune depuis l'alpage du Mont Colombier

samedi 26 septembre 2015

Plan Col

Une forêt sombre et inquiétante à laquelle succède un superbe vallon ensoleillé au milieu duquel coule un joli petit torrent. Un parcours sans difficulté. Le petit détour vers le glacier est un vrai plus à cette balade. Par contre, vu sa taille et la vitesse actuelle de fonte des glaces, il ne devrait pas survivre très longtemps...

Plan Col


Accès : Grenoble > Vizille > L'Alpe du Grand Serre > Moulin Vieux

Départ : De Moulin Vieux, continuer droit dans le vallon de Vaunoire. Se garer au bout de la route, sur un grand parking.

Itinéraire :
 => Parking (1216m, 8h30)
 => Plan Col (1872m, 9h30 à 10h)
 => Glacier du Rocher de l'Armet (2000m, 10h30 à 10h50)
 => Plan Col (1872m, 11h30)
 => Parking (1216m, 12h15)

1h30 d'ascension et 1h30 de descente pour un dénivelé de 800m.
Prévoir 1 heure de plus pour une balade tranquille.

Du parking, prendre le chemin forestier en direction de Plan Col (panneau). Laisser les deux pistes partant sur la droite pour suivre le balisage jaune qui mène jusqu'au col. La progression dans la forêt, d'abord calme, s'intensifie très nettement jusqu'à aboutir sur un petit pont depuis lequel l'alpage n'est plus très loin. Le sentier, quasiment plat jusqu'au fond du vallon, remonte doucement jusqu'à Plan Col.

Pour aller au glacier depuis le col, prendre la direction du sud et trouver un sentier très bien marqué et balisé de quelques cairns. La trace se perd parfois mais jamais très longtemps. Je me suis arrêté au premier glacier, mais un second se trouve dans la combe un peu plus loin. Par contre l'itinéraire est parait-il un peu plus difficile.

Retour par le chemin de l'aller.

Possible boucle à tester : monter à Plan Col par le vallon de Vaunoire et rejoindre le col de Combe Oursière depuis les glaciers. A voir l'état du terrain pour monter à ce dernier col. De l'autre côté, une trace descend assez près de la cabane de Combe Oursière qui est accessible depuis le parking de Vaunoire. A voir...

Vue sur le vallon de la Malsanne depuis Plan Col

Le Grand Armet avec les restes du glacier de la Roche de l'Armet

Approche du glacier

Un peu plus près du glacier...

Petite crevasse

Ice cave !

Plan Col vu du glacier

Glacier de la Roche de l'Armet

Plan plus large sur le glacier

Le Grand Armet

Vallon de Vaunoire

Vallon de Vaunoire

Vallon de Vaunoire


dimanche 20 septembre 2015

Grand Galbert

Magnifique balade dans de remarquables paysages de tourbières sauvages aux couleurs de l'automne, avec parfois la sensation d'être au milieu de nulle part. L'ascension du Grand Galbert est raide, belle et requiert un minimum d'orientation, notamment pour le retour par le lac Fourchu avec la traversée des zones humides où la navigation se fait à vue. A faire absolument lorsque le temps est dégagé.

Le Grand Galbert


Accès : Grenoble > Vizille > La Morte > Lac de Poursollet

Départ : Parking à l'entrée du hameau du lac de Poursollet

Itinéraire :
 => Lac de Poursollet (1653m, 10h30)
 => Chalets de la Barrière (1873m, 11h30)
 => Pointe de l'Aiguille (2283m, 12h30)
 => Grand Galbert (2561m, 14h à 15h)
 => Lac Fourchu (2068m, 17h)
 => Lac de Poursollet (1653m, 18h)

3h30 d'ascension et 3h de descente pour un dénivelé de 1100m.

Participants : Dav, Christophe

Du parking, nous prenons la très agréable route forestière en direction de la Barrière pour atteindre les chalets du même nom. Nous suivons ensuite la direction du plateau des lacs sur une centaine de mètres avant de bifurquer sur la gauche après le second et assez discret cairn que nous trouvons juste après nous être engagés dans une combe. Si vous franchissez le ruisseau, c'est que vous êtes allé trop loin. Assez peu visible sur les premiers mètres, le chemin apparaît bien plus nettement au fur et a mesure que nous grimpons le raide dénivelé qu'il trace. Nous arrivons sur un replat où nous naviguons à vue pour nous engager sur le second raidillon du sentier qui monte à flanc de montagne jusqu'à Beauregard. A noter la présence d'un marquage vert et blanc.

Le magnifique plateau de tourbières s'offre alors à notre regard alors que nous poursuivons notre ascension sur le même chemin dont la raideur s'est nettement assagie. Nous passons sous la Pointe de l'Aiguille mais à la faveur d'une pente douce un peu plus loin, nous en profitons pour rendre visite à ce sommet. S'ensuit un chemin en ligne de crêtes que nous ne quitterons pas : nous passons le col de l'Aiguille, le col du Treuil ainsi que la Cime Chalvine. Après avoir passé l'épreuve de la très raide ascension finale, nous arrivons enfin au sommet du Grand Galbert, précédé de deux antécimes tous trois marqués d'un cairn.

Pour le retour, nous descendons le pierrier (note : passer sur la gauche du pierrier pour une descente moins chaotique) et passons entre les deux petits lacs au pied du Grand Galbert. A vue, nous visons une ruine située au pied de ce qui ressemble à un lac asséché puis, toujours à vue, nous prenons la direction du lac Fourchu. De nombreuses sentes que nous suivons plus ou moins. Nous passons un premier cairn de bonne taille, puis arrivons au-dessus de la bergerie du Grand Galbert. Peu après avoir passé un second cairn imposant, nous apercevons le refuge du Taillefer en contrebas. Nous finissons par atteindre le pas de l'Envious où nous suivons le GR qui nous conduit au lac Fourchu, puis au parking du lac de Poursollet.

Les chalets de la Barrière et la Pointe de l'Aiguille en arrière-plan

La mer de nuages tente de s'incruster sur le plateau du lac Fourchu

Un peu plus haut, point de vue sur le plateau dominé par le Taillefer

Le Vercors vu de la Pointe de l'Aiguille. Seuls le Grand Veymont et la Grande Moucherolle dépassent de la mer de nuages.

Le Grand Galbert vu de la Pointe de l'Aiguille. A gauche, Belledonne et la Grande Lance d'Allemont

Le plateau de tourbières avec à gauche le Grand Galbert et à droite le Taillefer. Au centre, les Ecrins

Sommet du Grand Galbert : Belledonne à gauche, Grandes Rousses à droite, le Mont Blanc au centre mais peu visible

Belle vue sur les Ecrins et la vallée de la Romanche

Rocher d'Armentier. Vu d'ici, on se demande comment ils ont pu construire une route sur ce flanc de montagne...

Une petite flaque comme il en existe des dizaines sur le plateau

Vue sur les Ecrins

Arrivée au lac Fourchu dans le brouillard. C'est peu dire que la zone devient paumatoire lorsque la visibilité devient nulle...

samedi 19 septembre 2015

Plateau de Sornin

Au programme de cette courte balade dans les pâturages du Vercors, un mélange très agréable de forêts et d'alpages avec un petit point négatif : le sentier de retour par la Croisette n'est pas très intéressant. Il est possible d'allonger sans peine l'itinéraire en passant par Plénouze, la Molière ou pourquoi pas d'aller découvrir l'entrée du Gouffre Berger...

Hameau de Sornin


Accès : Grenoble > Sassenage > Engins > Le Fournel

Départ : Parking au Fournel

Itinéraire :
 => Le Fournel (930m, 11h45)
 => Hameau de Sornin (1358m, 12h40)
 => Dent du Loup (1245m, 13h05)
 => La Côte 1545 (1545m, 13h45)
 => Hameau de Sornin (1358m, 14h05)
 => La Croisette (1180m, 14h35)
 => Le Fournel (930m, 14h55)

2h d'ascension et 1h de descente pour un dénivelé de 615m.

Depuis le parking suivre le court chemin partant au hameau de Sornin. Remonter ensuite la route en direction de la grosse pancarte jaune "piétons". Quelques dizaines de mètres plus loin, au panneau, choisir de nouveau la direction du hameau de Sornin sur le sentier partant sur la droite. Le retour s'effectuera par l'autre chemin. L'orientation n'est alors plus un soucis, le sentier très agréable et bien balisé mène au hameau où l'on choisit le chemin en alpage partant sur la droite en direction de la Dent du Loup.

On arrive au panneau "Plateau de Sornin" qui précède la Dent du Loup de quelques minutes de marche. Un joli point de vue sur Grenoble et l'Isère, mais à proximité d'un énorme poteau EDF sous lequel on ne s'attarde pas, le vent étant d'ailleurs assez froid. Revenir au panneau "Plateau de Sornin" puis remonter droit dans l'alpage jusqu'au chalet pastoral sur un raide chemin. Continuer le sentier qui s'engage dans une très belle forêt clairsemée jusqu'à la Côte 1545.

Prendre alors la direction de Sornin et, parvenu au hameau, s'engager sur la piste qui part vers la Croisette. Une très raide descente pas très intéressant même au croisement auquel il faudra choisir la direction du centre aéré. Puis vient un choix avec trois chemins possibles. Pour ma part, j'ai décidé de ne pas suivre le balisage et de m'engager sur le chemin du centre. Très raide et peu marqué, il mène à un sentier bien plus visible mais tout aussi pentu pour arriver au Fournel.

Ascension dans une belle forêt

Hameau de Sornin

Sur la Dent du Loup : d'énormes câbles EDF

Vue de la Dent du Loup : la Sure et la Buffe

Vue sur la vallée de l'Isère en direction de Voiron

De remarquables points de vue sur le Moucherotte tout au long de la balade

vendredi 18 septembre 2015

Lac et col de la Croix

Un sublime vallon teinté de couleurs d'automne. L'ascension est raide et humide : des ruisseaux qui coulent sur les sentiers, des cours d'eau à franchir et le lit d'un torrent à remonter... Mieux vaut avoir des chaussure étanches !

Le lac de la Croix vu du col


Accès : Grenoble > Vizille > Allemont > Col du Glandon

Départ : Quelques places de parking à la 2ème épingle à droite (altitude 1766).

Itinéraire :
 => Parking (1766m, 12h20)
 => Combe de la Croix (2040m, 13h)
 => Lac de la Croix (2415m, 14h10)
 => Col de la Croix (2529m, 14h30 à 14h50)
 => Lac de la Croix (2415m, 15h05)
 => Combe de la Croix (2040m, 16h05)
 => Parking (1766m, 16h40)

2h15 d'ascension et 1h15 de descente pour un dénivelé de 763m.

Depuis le parking, prendre le sentier qui remonte raidement au nord ouest en direction de la Combe de la Croix. Attention à ne pas choisir le chemin qui remonte au col du Glandon... La trace, très bien marquée jusqu'alors, devient nettement plus discrète alors que l'on s'engage dans le vallon. Quelques petits cairns et vieilles marques rouge guident vers la jonction avec le sentier en provenance du col du Glandon.

On arrive au Plan des Trois Eaux où le dénivelé nettement plus faible. On remonte la combe jusqu'au raidillon final qui commence par un passage dans le lit du torrent et qui se termine au lac. L'ascension jusqu'au col est une formalité.

Retour par le chemin de l'aller.

Le vallon dans lequel coule le Glandon. La route descend vers la Maurienne.

Arrivée dans le Vallon de la Croix

De curieux cairns au Plan des Trois Eaux

Le lac de la Croix dans le brouillard

Les nuages se lèvent

Vue du col de la Croix : le lac est masqué par les nuages

Les nuages se lèvent une nouvelle fois

De l'autre côté du col : la Combe Madame

Sur le chemin du retour, le vallon du passage dans le lit du torrent

Une jolie petite cascade

Le voile nuageux se lève un peu sur le vallon

De belles couleurs d'automne

Dernier coup d'oeil sur le Vallon de la Croix

Les derniers lacets de la route qui mène au col du Glandon depuis la Maurienne. Le parking est sur l'épingle la plus à droite